Les papiers recyclés

Papier recyclé : définition

Un papier est appelé recyclé lorsqu’il est fabriqué à partir d’au moins 50% de fibres de cellulose issues de la récupération des déchets de papier et de carton. Ces déchets de papier (appelés déchets postindustriels) sont collectés, déchiquetés, filtrés pour être retransformés en pâte pour la fabrication. Les matières recyclées deviennent alors des « déchets post-consommateurs » (en anglais Post Consumer Waste ou PCW).

Pour éviter l’effet jaunis du papier recyclé, celui-ci peut être blanchi. Cette opération est aujourd’hui possible sans utiliser de chlore et réglementée par des normes. Pour bien comprendre ce qu’est le papier sans chlore, il est important de définir quelques termes :

le TCF (Totally Chlorine Free) est un papier fait de 100% de fibres vierges de bois, traitées sans ajout de chlore ou de produits dérivés chlorés. Ne contenant ni dioxine nuisible, ni furanne, ni aucun autre composé organique chloré, la récupération et le traitement de ces composés ne sont pas nécessaires. Un papier TCF est d’une qualité pure et ne contient pas de PCW.

le PCF (Processed Chlorine Free recycled) est un papier également fabriqué sans ajout de produits chlorés. Comme il est produit à partir de matières recyclées, il ne peut être cependant totalement garanti sans chlore.

l’ECF (Elementary Chlorine Free) est un papier blanchi sans chlore gazeux mais avec du dioxyde de chlore ou d’autres composés chlorés.

Pourquoi choisir un papier recyclé ?

La récupération des papiers et cartons en vue du recyclage entraîne une diminution du coût de traitement des ordures ménagères. Le recyclage permet d’éviter d’envoyer ces déchets-là à la décharge ou de les incinérer. Le courrier promotionnel (prospectus, journaux gratuits, catalogues), par exemple, finit la plupart du temps à la poubelle et représente en moyenne 50 kilos de déchets papier par an.
Un autre avantage du recyclage du papier réside dans les économies de matières premières telles que le bois, d’autant que 17% du bois utilisé pour la fabrication du papier provient des forêts vierges.
De plus, la fabrication de papier recyclé consomme moins d’énergie et d’eau que la fabrication à partir de bois.
La France, qui consomme plus de papiers et cartons qu’elle n’en produit, doit importer de la pâte à papier et du papier alors que nos déchets constituent un gisement renouvelable encore exploitable. En effet, le papier peut être recyclé de 5 à 7 fois sans que la qualité soit altérée.