Histoire de la lithographie offset

De la lithographie à l’offset

 

L’offset (nom anglais qui veut dire report), est un procédé à plat dérivé de la lithographie. La lithographie doit son nom au fait qu’elle permet d’imprimer à l’aide d’un sujet dessiné ou écrit sur une pierre spéciale. Elle fut inventée par SENEFELDER entre 1796 et 1805.

 

La pierre lithographique

C’est une pierre calcaire mélangée de silice possédant un grain naturel très fin qui accroche le corps gras et retient naturellement l’eau dans les autres régions, après préparation. Antagonisme des corps gras (encre) et de l’eau.

Si l’on dessine à l’aide d’un crayon gras sur une pierre lihographique, et que l’on mouille les autres régions, ce dépôt gras peut recevoir à son tour une couche d’encre d’imprimerie renouvelée après chaque épreuve imprimée, le mouillage entretenu sur la surface de la pierre empêche les régions non imprimantes de se garnir d’encre Le papier mis en pression sur la pierre permet de recevoir le décalque d’un dessin ou d’un texte effectué à l’envers sur la pierre.

Tout le procédé réside donc dans le principe de l’opposition des corps et de l’eau, ne nécessitant pas de forme en relief comme en typographie, ni de forme en creux comme en héliogravure.

 

Différence entre la lithographie et l’offset

Procédé lithographieLes pierres étant lourdes et encombrantes, SENEFELDER essaya de donner à certains métaux les propriétés de la pierre lithographique : il s’avéra que le zinc après avoir été traité (création par grainage de grains sur la plaque), pouvait remplacer les pierres. Si l’offset utilise le principe lithographique, il diffère cependant sur trois points essentiels :

– l’impression se fait toujours sur des planches métalliques
–  les machines utilisées en offset sont des machines rotatives
–  l’impression en offset se fait par décalque intermédiaire sur un caoutchouc (le blanchet).

En lithographie il y a contact direct entre la forme imprimante (la pierre) et le papier, le passage à l’offset fut réalisé en supprimant ce contact direct par l’utilisation de trois cylindres.

 

Évolution de l’offset

La découverte de l’offset se situe entre les années 1876 et 1904. Des noms sont avancés comme I.W. RUBEL (Américain), GUILLOT (Français), sans être pour autant affirmatif pour désigner le véritable inventeur.

 

Les deux découvertes fondamentales

La découverte de la photographie (NIEPCE en 1814 et L. DAGUERRE en 1839), va permettre la reproduction des illustrations et des textes photo-mécaniquement. La reproduction sur métal de ces illustrations et textes afin de pouvoir les exploiter en offset. Cela sera rendu possible par W.H. FOX TALBOT en 1850.

Le procédé fut complété avec l’emploi des trames permettant d’obtenir les différentes valeurs des illustrations à reproduire. Enfin, nous devons à DUCOS DU HAURON (vers 1868), la possibilité de reproduire en couleurs.