Façonnage

Façonnage à la demande :

Le façonnage (ou finition) permet de donner au document imprimé sa forme finale, c’est-à-dire coupé, plié et assemblé.

– La coupe s’effectue grâce à un massicot muni d’une lame capable de couper une épaisse quantité de papier.

pliage

– Le pliage s’effectue sur une plieuse pour les papiers dont les grammages sont inférieurs à 170 grs. Pour un grammage supérieur, il est nécessaire de recourir à une étape supplémentaire qu’est le rainage qui pré-plie le papier.
Plusieurs types de pliage existent : le pliage simple, en portefeuille, roulé, fenêtre ou accordéon.

– L’assemblage donne la forme finale d’un document. Il en existe plusieurs types : l’agrafage, la piqûre, le dos carré collé, le dos carré cousu collé

– La découpe : elle est obtenue grâce à un outil (standard ou personnalisé) qui permet de découper le papier par pression, ce procédé vous garantissant un document final unique.

– Le vernissage est le traitement  de surface le plus courant. Il consiste à déposer une couche de vernis sur un imprimé et sert à rendre des effets visuels ou à accélérer le façonnage. En effet, celui-ci peut être appliqué sur des zones bien précises : on parle alors de vernis sélectif. Pour un rendu de qualité supérieure, le vernis UV (ultraviolets) sélectif aura le meilleur rendu esthétique (notamment appliqué sur un pelliculage mat, voir ci-dessous).

– Le pelliculage consiste à appliquer une pellicule plastique de protection sur une page imprimée. Cette technique accroît la protection contre les salissures, l’humidité, les déchirures et l’usure, mais elle est également employée pour des raisons esthétiques. Un pelliculage peut être brillant, mat voire même texturé.

gaufrage

– Le gaufrage : cette technique est utilisée pour donner un effet de relief à un imprimé.

– La dorure ou marquage à chaud permet d’obtenir des surfaces métalliques, d’appliquer de l’encre métallique et de donner un fini mat. La couche de matière est très fine et confère au produit un toucher unique.

Contactez-nous